LES NOTES D'INTENTIONS

Intention pédagogique

Par Marie Lautrète |  Ingénieur pédagogique

Un clown, une fée. Deux personnages si familiers aux enfants qui nous emmènent dans une aventure initiatique essentielle : comment devenir soi ?
D’abord, ce clown maquillé de noir et de blanc nous surprend et offre un grand souffle de sincérité : un clown peut souffrir et avoir besoin d’aide, un clown peut perdre ses couleurs. Rencontrer un personnage qui accepte sa vulnérabilité, c’est rencontrer la réalité.
Et savoir que, sur scène comme dans la vie, on peut demander à une fée, à des amis ou à un public motivé de nous aider. Et savoir le courage qu’il faut, pour devenir soi.
Et savoir enfin qu’être soi est la première condition pour être avec les autres.
C’est bien ici de la dialectique de l’individu et du collectif, de toute l’immense question du vivre ensemble et de la responsabilité individuelle dont il est question.
Ce clown, comme tous ceux qui en face de lui grandissent et respirent, est à la recherche de son identité. Dans un imaginaire onirique, il part en voyage et, petit à petit, retrouve ses mots, sa poésie et sa confiance, ses couleurs et sa joie. L’enjeu éducatif rejoint et dépasse les objectifs scolaires: les thématiques de citoyenneté, de fraternité ou encore de solidarité sont abordées d’une manière sensible et interactive, c’est à dire pleinement accessible. Ce choix pédagogique permet à l’enfant d’ancrer une réflexion philosophique dans le simple vécu émotionnel.
C’est une approche centrée sur le sens, où ressentir aide à apprendre, et où apprendre signifie trouver sa place dans le monde pour y agir avec les autres.


Intention de mise en scène

par Jonathan Dupui | mettuer en scène du spectacle

L’objectif premier de cette mise en scène était de favoriser la rencontre entre les personnages et les enfants afin qu’ils puissent partager leurs sentiments.
Ainsi, les décors sont dépourvus de couleur, car nous nous trouvons dans l’atmosphère du clown. Le souffle d’air que procure la fée dans cet espace incolore permet au public comme au clown d’avoir un repère, un phare à suivre, un guide. L’espace scénique est constitué d’une structure derrière laquelle la fée est perchée. En avant-scène, un lit est disposé à la verticale, dans lequel le clown ira se coucher pour s’endormir et entrer dans les différents mondes. Le sommeil représente un lieu de passage d’un monde à un autre où tout devient possible. Enfin, sous un drap blanc, sommeillent les souvenirs du clown. Étape par étape, le clown retrouvera son costume originel portant la signification des ouvertures au monde qu’il récupère, et la responsabilité avec laquelle il aura à vivre.
Par le lien que font les enfants et les personnages, l’espace vide et les chants de la fée, le public est accompagné à travers un imaginaire libre, une rencontre authentique, et la nécessité de trouver ses valeurs pour guider le clown vers son salut.